Défi têtes rasées : Un bel élan de générosité a animé Saint-Basile

Afin d’aider la famille d’Hugo Marcotte à redonner des fonds à Leucan, les pompiers de Saint-Basile, au nombre desquels on retrouve son père Yves, n’ont pas hésité à relever le Défi têtes rasées. Des citoyens ont aussi accepté de se faire dégarnir le crâne par solidarité et cela a permis aux organisateurs de récolter la rondelette somme de 11 281 $.

Si on ajoute à cela les profits qui ont été réalisés grâce la vente de boucles d’oreilles de l’espoir, nous a fait savoir Yves Marcotte, ce sont près de 12 500 $ que sa famille est arrivée à amasser pour Leucan. Grâce à la générosité de ceux qui ont participé au Défi têtes rasées, le samedi 28 mai, l’objectif initial de 4 000 $ a donc été largement dépassé.

Pour la petite histoire, il faut préciser qu’Hugo, qui est maintenant âgé de douze ans, a eu une très mauvaise nouvelle en janvier 2015. Lors d’un examen de routine chez l’optométriste, ce dernier a découvert que la pression était anormale dans les yeux du jeune garçon. Des tests et une résonance magnétique ont ensuite permis d’apprendre qu’il avait une tumeur au cerveau avec hydrocéphalie. En février et mars de la même année, il a subi trois opérations. Une autre devait suivre en juillet. Celle-ci a permis d’enlever environ 95 % de la masse, le reste étant trop près de cellules importantes pour qu’on s’y attaque.

« Tout a été difficile par la suite », raconte la famille. Hugo a mis cinq jours à se réveiller, son taux de sodium variait beaucoup et les médecins ont peiné à le stabiliser. Il a alors passé huit semaines à l’Hôpital de Montréal pour enfants et a notamment eu à subir deux chirurgies pour réparer un anévrisme. Il vit aujourd’hui avec des séquelles permanentes et attend des résultats importants. Ce mois-ci, il saura si les traitements de radiothérapie qu’il a reçus à Philadelphie, en début d’année, auront eu l’effet escompté, soit l’arrêt de la progression de la tumeur.

Comme Leucan les a appuyés « pendant toute cette tranche de vie », ont expliqué les Marcotte, ils ont voulu redonner à cet organisme en invitant la population à prendre part au Défi têtes rasées. Avec l’aide des pompiers de Saint-Basile, vous savez maintenant que leur initiative a été des plus fructueuses. Incluant Yves Marcotte, son autre fils Lucas Marcotte et le maire de Saint-Basile Jean Poirier, soulignons que plus de trente personnes ont bien voulu se faire raser pour la cause.

Il va sans dire qu’Yves Marcotte et sa conjointe Francine Morasse tiennent à remercier les participants et les coiffeuses qui les ont rasés, le Manoir de Saint-Basile, le Marché Richelieu, le maire Jean Poirier et les pompiers de Saint-Basile sans qui l’activité n’aurait pas connu un tel succès. Ils tiennent aussi à remercier Leucan qui les a aidés énormément et qui fera vivre toute une expérience à Hugo, cet été, en lui permettant d’aller en camp avec d’autres adolescents dans Charlevoix.

En terminant, soulignons que Karine Lafrenière a profité du Défi têtes rasées pour rappeler que personne n’est à l’abri de la maladie et que Leucan, organisme pour lequel elle travaille, se fait un devoir de venir en aide aux familles qui doivent conjuguer avec le cancer d’un enfant. Pour plus de détails sur Leucan et pour faire un don, visitez le www.leucan.qc.ca.

tetes_rasees_st_basile_mai2016_1

Hugo Marcotte a été invité à couper quelques cheveux de son frère Lucas. On les voit en compagnie de la coiffeuse Jeannine Voyer et de Karine Lafrenière, de Leucan.

tetes_rasees_st_basile_mai2016_2

Yves Marcotte, son fils Lucas Marcotte et le maire de Saint-Basile Jean Poirier ont lancé le bal.

tetes_rasees_st_basile_mai2016_3

Yves Marcotte s’est montré ému et reconnaissant avant de relever le Défi têtes rasées.

Météo Portneuf