Bras-du-Nord : la ministre Julie Boulet inaugure des sentiers et un parc vélo

La ministre du Tourisme Julie Boulet était de passage à Saint-Raymond lundi matin afin de procéder à l’inauguration de nouveaux sentiers de vélo de montagne et d’un vélo parc dans la Vallée Bras-du-Nord. L’événement avait lieu au Roquemont, en présence notamment du député Michel Matte et du maire Daniel Dion.

« Une initiative porteuse, un modèle à explorer », y a déclaré la ministre en parlant de la Vallée Bras-du-Nord. « Vous avez une région magnifique, mais ça prend des porteurs de dossiers », rajoutait-elle, rappelant en outre l’importance d’adapter le produit à ce que le tourisme recherche.

Et cette adaptation, l’équipe dirigée par Frédéric Asselin a su la réaliser, au point d’atteindre l’autonomie financière de son budget d’opération, cela en une période d’une quinzaine d’années seulement.

Afin d’atteindre cette autonomie, la Coopérative de solidarité de la Vallée a pu compter sur une forte augmentation de son achalandage (plus 40 % cette année) et par conséquent de ses revenus, qui ont totalité 1,2 M $, dont 300 000 $ en revenus générés par l’activité vélo de montagne.

Bien sûr, la Vallée continue et continuera d’avoir besoin de fonds public pour se développer. Le gouvernement provincial, comme l’a rappelé Mme Boulet, a octroyé 300 000 $ dans ce projet de développement de sentiers de vélo de montagne de 900 000 $, lequel s’inscrit dans la phase 2 (2012-2016) de développement global des activités de la Vallée dont l’investissement total est de 3,5 M $.

La Ville de Saint-Raymond, comme l’a mentionné le maire Daniel Dion en allocution, s’est engagé pour un montant de 250 000 $ dans le cadre d’un plan quinquennal.

Partenaire depuis 2005, la Caisse populaire Saint-Raymond – Sainte-Catherine a consenti un montant de 60 000 $ dans le cadre des trois phases de développement du vélo de montagne.

Le secteur dispose désormais de 100 kilomètres de sentiers de vélo de montagne, et la phase 3 qui débute visera à porter ce kilométrage à 150 d’ici 2022.

« Qui aurait dit, il y a 10 ans, que Saint-Raymond se retrouverait parmi les dix plus belles villes de plein air au Canada de la revue canadienne Explore », s’est exclamé le président de la Coop de solidarité de la Vallée, Jean Labranche, ajoutant qu’il s’agit là d’un exemple tangible d’entreprise d’économie sociale.

La Vallée Bras-du-Nord vise rien de moins que « les ligues majeures » pour Saint-Raymond en tant que destination plein air.

D’ailleurs, en tant que membre des « Trois Montagnes », la Vallée Bras-du-Nord, le Mont Sainte-Anne et le Sentier du Moulin de Lac-Beauport, profiteront d’un investissement promotionnel global de 100 000 $ de la part de l’Office du tourisme de Québec.

Notant que Portneuf est non seulement le grenier, mais aussi le terrain de jeu de la Ville de Québec, le député Michel Matte a qualifié de « success story » le développement de la Vallée Bras-du-Nord, dont on entend parler de plus en plus.

Michel Matte a salué le travail de la ministre Boulet, qui elle même issue de notre région voisine de la Mauricie, sait bien défendre les régions.

Le séjour de Julie Boulet dans Portneuf avait débuté le matin par une visite au Chalet en bois rond de Sainte-Christine-d’Auvergne, et après la conférence de presse de Saint-Raymond, elle devait se rendre à Portneuf pour y rencontrer le préfet de la MRC et des représentants municipaux « qui ont à coeur le développement touristique de Portneuf ».

vbdn_ministre_boulez

La ministre Julie Boulet lors de sa visite à Saint-Raymond, entourée de Jacques Proulx, président de la Caisse populaire Saint-Raymond – Sainte-Catherine; Frédéric Asselin, directeur général de la Vallée Bras-du-Nord; le député Michel Matte; le maire Daniel Dion; le président de la Coopérative de solidarité Bras-du-Nord, Jean Labranche; et la présidente de Tourisme Saint-Raymond, Johane Boucher.