La journée-conférence des lacs, pour une meilleure harmonisation de nos usages autour des lacs

L’Association pour la protection de l’environnement du Lac Sergent (APPELS), en collaboration avec l’organisme de bassin versant de la CAPSA organisait dimanche dernier la deuxième édition de la journée-conférence des lacs, au Club Nautique du Lac Sergent.

Après avoir initié ces journées-conférence au lac Perreault, à Saint-Ubalde l’an dernier, et face au succès qu’avait remporté l’événement, un nouveau rendez-vous était lancé à tous les gens concernés et intéressés par la question à l’occasion d’une journée qui fait suite aux conclusions de diverses instances, dont la Table de concertation sur l’eau organisée par la CAPSA, et des associations de lacs et de territoires devant l’enjeu bien connu que constitue la protection des plans d’eau de la région.

De nombreux spécialistes, représentants et élus municipaux se sont joints aux associations largement représentées pour cette journée.  Tous sont venus prêter une oreille fort attentive aux conférences qui concernaient trois sujets principaux.  Il fut question de l’évaluation de l’intégrité écologique des lacs, de la navigation sur ces plans d’eau, ainsi que de la gestion des eaux pluviales.  Nul doute qu’avec des centres d’intérêt aussi névralgiques pour la santé de nos plans d’eaux, les conférences revêtaient un intérêt particulier pour informer de l’évolution de ces sujets.

Notons à cet égard la conférence de Madame Roxane Tremblay, biologiste, qui s’est prêtée à l’évaluation de l’intégrité écologique des lacs.  Pour sa part, Monsieur Paul Isabelle, responsable de la recherche à la Coalition pour une navigation responsable et durable, a proposé une conférence portant sur les enjeux, les aspects légaux et les récentes études concernant la navigation.   Messieurs Philippe Dufour et Stéphane Blouin, tous deux de la CAPSA, nous ont entretenus respectivement de la gestion des conflits d’usage en navigation et de la gestion des eaux pluviales.

Madame Chantal Leblanc, chargée de projets à la CAPSA, précise le sens de cette rencontre : « L’important, c’est l’harmonisation de nos usages autour des lacs, de manière à ce que les plans d’eau n’en retirent que des bénéfices.  Nous savons que ce sont les activités humaines qui détériorent la santé des lacs et c’est à ce niveau que nous pouvons agir.  C’est aussi la diversité des acteurs qu’il y a autour des plans d’eau qui peut engendrer des initiatives qui ne cadrent pas dans cette harmonisation que nous souhaitons ».

Un rapport de cette journée sera produit dans les prochaines semaines.  C’est donc un dossier à suivre.

lac_sergent