Anouk Thibault ouvre sa propre école de yoga

Anouk Thibault enseigne le yoga depuis plusieurs années à ceux qui souhaitent découvrir ce mode de pensée philosophique. Cela dit, peu de gens savent qu’elle vient de franchir une étape significative de sa vie en ouvrant les portes de l’École Traditionnelle de Yoga. Voilà une belle occasion de revenir sur l’aventure qui l’a menée à cette importante réalisation.

Si les principaux intérêts d’Anouk Thibault ont longtemps été les sciences, la musique et l’environnement, ce sont étonnement des problèmes de dos qui, en l’an 2000, ont permis au yoga de s’ajouter à cette liste. Après trois mois de pratique, raconte-t-elle, elle s’est sentie bien mieux et a, dans la foulée, choisi d’en profiter pour renouer avec l’Asie. Même si elle était déjà une habituée des voyages, c’est à ce moment qu’elle dit avoir réalisé son premier périple spirituel.

Lors de son premier séjour en Inde, en 1988, il faut dire que celle dont l’école de formation est reconnue par la Fédération francophone de yoga avait soif de dépaysement. Par la suite, c’est au rythme de motivations qui ont évolué au fil du temps qu’elle affirme y être retournée à au moins six reprises. Les richesses du berceau du yoga de même que l’envie de découvrir les us et coutumes des Indiens ont notamment fait voyager les souliers de cette aventurière.

Au Québec, il importe de souligner que Mme Thibault a été formée par Janot Poulin, soit l’une des meilleures praticiennes en yoga. Ajoutons qu’elle compte parmi les finissants de l’école d’Étude et de transmission du yoga et qu’elle est de ceux qui ont appris à enseigner cet art aux côtés de Claude Maréchal, un superviseur qui a étudié à la grande école moderne de yoga Krishnamacharia Yoga Mandiram de Chennai, en Inde. Bien qu’elle ait tout le bagage qu’il faut pour guider des séances et partager son savoir, sachez que cette Raymondoise continue toujours de parfaire ses connaissances, d’étudier et de pratiquer les fondements du yoga. Il en est ainsi, car elle est d’avis qu’« on ne finit jamais d’apprendre et de comprendre l’humanité et l’univers à travers le yoga ».

En 2002, c’est à Saint-Raymond qu’Anouk Thibault a donné ses premiers cours de yoga. Aujourd’hui, Québec, Sainte-Catherine, Pont-Rouge et Saint-Marc compte également parmi les villes où des élèves évoluent à ses côtés. Vu l’engouement croissant qu’ont les Québécois pour cette philosophie, nous a-t-elle dit, elle a récemment fait des démarches pour recevoir sa certification de la Fédération francophone de yoga. Pour y arriver, elle a eu à prouver qu’elle a reçu au moins trois cents heures de formation. Ses efforts, vous le savez, ont été récompensés, car l’École Traditionnelle de Yoga Anouk Thibault est fin prête à former des professeurs de yoga. Les intéressés doivent savoir que quatre années de formation mènent à l’obtention d’un tel diplôme.

« C’est un peu ce que je pouvais réaliser de mieux en 2016 au point de vue professionnel, en plus d’avoir des centaines d’élèves heureux de venir suivre leurs cours avec moi chaque semaine », nous a confié la biologiste de formation Anouk Thibault. « Je me sens bien d’en être arrivée là, à mon rythme, supportée par des gens qui m’ont encouragée », ajoute celle qui a, entre autres projets, celui de publier à son compte des documents pédagogiques destinés aux professeurs de yoga.

Pour suivre de près l’évolution de l’École Traditionnelle de Yoga, les curieux n’ont qu’à visiter la page Facebook du même nom ou le www.vini-yoga.net. Vous y trouverez d’intéressantes informations sur Anouk Thibault et les cours qu’elle offre.

anouk_thibault_yoga

De son premier voyage en Inde à l’ouverture de son école, la professeur de yoga Anouk Thibault a certainement vécu une riche aventure.