La MRC de Portneuf lance son PDZA

Deux années de travail auront menées au lancement du PDZA, le Plan de développement de la zone agricole, hier soir dans les locaux de la MRC de Portneuf. Plusieurs maires et intervenants du monde agricole étaient présents pour entendre la présentation du Directeur de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme Jean Lessard.

Le document de planification de quelque 150 pages établit une mise en contexte, un portrait détaillé du territoire et des activités agricoles, et les éléments fondamentaux du Plan de développement de la zone agricole.

Dans la mise en contexte, on peut y lire que le PDZA « vise à mettre en valeur la zone agricole en favorisant le développement des entreprises  et activités agricoles et de leurs produits ». L’exercice repose notamment sur un portrait détaillé de la situation et sur la détermination des actions à réaliser pour assurer un développement durable des activités agricoles.

Dans la MRC de Portneuf, la zone agricole permanente assujettie à la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles occupe 42 % de son territoire municipalisé, soit 109 334 hectares. Le territoire visé par le PDZA inclut aussi les érablières dont la majorité se retrouve à l’extérieur de la zone agricole permanente.

On y apprend que la MRC de Portneuf est le grenier de la région de la Capitale-Nationale. Portneuf représente 20 % de la superficie de la région de la Capitale-Nationale, mais avec ses 426 fermes notre MRC totalise 48 % de sa superficie zonée agricole.

À l’échelle de la Capitale-Nationale, Portneuf regroupe 41 % du nombre d’exploitations agricoles, 46 % des producteurs agricoles, 63 % de la superficie cultivée et 46 % des revenus générés par l’activité agricole tant animale que végétale.

On comprend donc l’importance de cette activité économique dont les revenus se chiffraient à 137 355 812 $ en 2010, par rapport à 296 044 515 $ pour l’ensemble de la région de la Capitale-Nationale.

La démarche PDZA a connu ses débuts par une consultation des producteurs menée les 13 et 18 mars 2014. On voulait y connaître leurs attentes et leurs préoccupations afin que le plan soit « teinté des réalités agricoles de Portneuf et corresponde aux volontés du milieu ».

Un deuxième exercice de consultation s’est tenu le 27 novembre 2014 auprès des intervenants et organismes qui interagissent avec le milieu agricole. Enfin, une dernière consultation a eu lieu le 10 mars 2015 auprès des intervenants du milieu afin d’établir une vision concertée et de valider les éléments du plan d’action.

Quant au plan d’action comme tel, on y retrouve trois grandes orientations :

1. Diversifier les activités agroalimentaires (environnement propice, transformation agroalimentaire et agroforestière)

2. Accroître la notoriété du nom « Portneuf » par le rayonnement de son secteur agroalimentaire (promotion des produits portneuvois et importance de l’agriculture au point de vue socioéconomique)

3. Favoriser le développement de la zone agricole et en assurer la pérennité (accessibilité aux terres et superficie productive de la zone agricole).

Même si les horizons de réalisation sont à terme relativement court, l’ensemble de la démarche fait référence à la vision Portneuf 2030 présentée récemment, en projetant que : « En 2030, la MRC de Portneuf est reconnue au-delà de ses frontières pour la renommée de ses entreprises agricoles et la qualité exceptionnelle des produits de son terroir ».

Le PDZA est le fruit de la collaboration avec les producteurs agricoles et forestiers de Portneuf et les décideurs et partenaires du milieu agricole, dont l’UPA de Portneuf et le MAPAQ (Agriculture, Pêcheries, Alimentation Québec).

Consultez le PDZA sur le site web de la MRC de Portneuf.

PDZA1

PDZA2

PDZA3

Bernard Gaudreau et Jean Lessard, respectivement préfet et directeur de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme de la MRC de Portneuf, lors du lancement du PDZA.