Une Grosse Bûche repensée en septembre

Dans le cadre de l’assemblée générale annuelle du festival, le président Mathieu Morasse a indiqué que ce fut « une bonne chose qu’il n’y en ait pas eu » cet été. Cela a laissé le temps au conseil d’administration de recruter de nouveaux membres aux compétences complémentaires et de repenser un événement qui, au fil du temps, s’était largement écarté de ses origines. Plusieurs s’accordent pour dire que La Grosse Bûche ressemblait désormais davantage à une fête foraine qu’à une fête où les multiples facettes de la forêt et du plein air sont mises en valeur.

 

Le 23 septembre prochain, a dévoilé Mathieu Morasse, les festivités seront lancées avec un volet éducatif. Cette journée-là, tous les élèves de Saint-Raymond seront invités à découvrir les multiples facettes du milieu forestier qui les entoure. La collaboration de partenaires tels que l’Université Laval, l’Association forestière des deux rives et le Cégep Sainte-Foy permettra très certainement aux enfants de prendre part à des activités et des ateliers qu’ils n’oublieront pas de sitôt.

 

Les jours suivants, soit les 24 et 25 septembre, le festival sera l’occasion pour toute la population de Saint-Raymond et des villes environnantes de participer à ce qui sera une grande fête au village. Elle ne se déroulera pas sur le site de l’école Marguerite-d’Youville, mais plutôt dans le centre-ville. Alors qu’une grande partie des activités seront offertes gratuitement aux visiteurs, certaines d’entre elles, dont des spectacles, seront payantes. Parlant de spectacles, ceux qui seront présentés mettront en vedette des artistes locaux et régionaux. Quant aux compétitions forestières, elles seront de retour sous la forme d’olympiades auxquelles plus de gens pourront participer. Il va sans dire que La Grosse Bûche demeurera une fête familiale où la fraternisation et le plaisir seront à l’honneur.

 

Précisons que si la dernière fin de semaine de septembre a été retenue pour le festival, c’est que les responsables souhaitent en faire une activité d’automne. À ce moment de l’année, les feuilles des arbres arborent leurs plus belles couleur, la Vallée Bras-du-Nord attire de très nombreux touristes et l’école reprend. Cette effervescence devrait être profitable, ont-ils laissé entendre.

 

Les curieux aimeront savoir que c’est à compter du mois de février prochain que la programmation commencera à être dévoilée. Si on se fie à ce qui a été dit lors de l’assemblée générale, elle contiendra une foule d’activités à ne pas manquer. Pour être de ceux qui veilleront à leur réalisation, notez qu’il est toujours possible de rejoindre les rangs du comité organisateur et de ses sous-comités. Il suffit de compléter le formulaire qu’on retrouve au www.grossebuche.com pour manifester son intérêt d’être bénévole.

 

En terminant, soulignons que l’équipe de La Grosse Bûche compte sur un actif net d’environ 40 000 $ pour relancer le festival.

 

 

Pour l’instant, le conseil d’administration du Festival forestier est composé de Jeanne Morasse (trésorière), Catherine Fortin, Mathieu Morasse (président), Anne Bernard (secrétaire), Francis Moisan (vice-président) et Étienne Beaumont (conseiller municipal). Absente sur la photo : Jacynthe Plamondon.

Météo Portneuf